Un changement de focus du coût à la valeur, essentiel pour le packaging pharma intelligent

D’après, Alex Cole, Responsable senior marketing stratégique chez CPI, les entreprises pharmaceutiques vont devoir changer d’état d’esprit et se focaliser davantage sur la valeur ajoutée du packaging intelligent plutôt que sur la réduction des coûts de leurs opérations de conditionnement.

“Pour appréhender la valeur de ce packaging intelligent comme pour améliorer nos emballages, il nous faut considérer l’écosystème du packaging dans sa globalité et en comprendre les avantages,” a expliqué Cole aux participants de la conférence Pharmapack 2020 à Paris.

Rappelant que l’adhésion à long terme des patients aux médicaments était de seulement 50%, Cole a affirmé qu'en introduisant un élément intelligent dans leur packaging pharma, les entreprises pourraient promouvoir une augmentation de l'adhésion et amortir ainsi facilement les dépenses supplémentaires, en particulier pour les produits à marge élevée.

"Avec une majoration de 1 000%, nous pouvons en fait nous permettre de dépenser trois fois plus pour nos emballages tout en réalisant les mêmes revenus, à condition de parvenir à une amélioration de l'adhésion", a-t-il déclaré.

Cole a indiqué deux types d'emballages intelligents : les emballages actifs qui élargissent la fonction de protection des produits et les emballages intelligents qui étendent la fonction de communication d'informations, telles que la détection et l'enregistrement des données.

“Le packaging intelligent pourrait être en mesure de surveiller l’environnement extérieur de nos produits, via des capteurs de température et de chocs, puis de transmettre ces informations afin de réduire les pertes dans la chaîne d’approvisionnement,” ajoute-il.

Selon lui, opter pour la technologie la plus adaptée pour son packaging intelligent est fondamental, il a notamment cité en exemple l’électronique hybride
flexible, qu’il décrit comme un moyen d’inclure des caractéristiques électroniques dans des matériaux et des secteurs incompatibles avec l’électronique rigide.

"C’est fin, cela présente une haute fonctionnalité et offre une certaine flexibilité en termes de forme et de conception : vous pouvez donc commencer à incorporer votre matière dans vos blisters et emballages primaires et secondaires", précise-t-il, ajoutant que cette technologie pourrait être employée pour
produire des packagings et des blisters intelligents qui favorisent l’adhésion, ou qu’elle soit intégrée dans des dispositifs combinés pour fabriquer des
inhalateurs intelligents.

L’industrie pharmaceutique doit maintenir d’importants stocks afin de garantir un haut niveau de service, c’est pourquoi Cole considère le packaging intelligent comme une opportunité de marché pour les entreprises nécessitant une plus grande visibilité de leur activité tout au long de la chaîne d'approvisionnement, entraînant une réduction des niveaux de stock et une plus grande clarté des signaux de la demande.